SHADOW, webzine de l'ombre

A l’heure où le mouvement techno prend de plus en plus d’ampleur et où ses acteurs tendent à se professionnaliser, plusieurs questions se posent quant à la visibilité des plus petits du milieu.

Nous pouvons certes nous réjouir de l’accessibilité grandissante de la techno, dont l’essence même repose sur l’éclectisme des influences, le partage et l’ouverture vers l’autre. La popularité du mouvement permet en effet à chacun de trouver leur bonheur parmi une multitude d’événements, organisés par des structures qui peuvent maintenant se permettre de rémunérer leurs artistes tout en satisfaisant un public de plus en plus exigeant. Comme un symbole de l’ampleur sociale que prend ce mouvement, la communauté techno intègre désormais des combats sociétaux qui n’étaient jusqu’ici pas particulièrement populaires en son sein, comme la féminisation de sa scène, les droits LGBT+ ou l’écologie, tout en gardant une distance avec un lien politique historiquement incompatible avec la techno. De quoi se réjouir donc.

Mais là où certains célèbrent  une techno ouverte à toutes et à tous, qui rassemble et unit un public multiculturel, d’autres regrettent l’époque révolue où les soirées étaient plus intimistes et où les petits artistes n’étaient pas écrasés par une sous-culture qui prend parfois des airs de véritable industrie musicale. L’essor de ce mouvement peut en effet mettre en danger ses propres fondations si les plus petits acteurs qui le composent sont oubliés. Les médias spécialisés se multiplient et contribuent certes largement à la popularité du mouvement mais braquent souvent leurs projecteurs vers les mêmes événements, artistes ou collectifs, quitte à laisser dans l’ombre de nombreux autres porteurs d’initiatives artistiques créatives et ambitieuses.

 

La visibilité sur le web étant désormais essentielle au succès des petits artistes, un des enjeux est donc  d’assurer un équilibre dans la lumière faite aux artistes starisés, à ceux qui ont commencé à émerger et aux autres, qui cherchent à faire connaître leur travail ou faire leurs premières scènes. C’est la mission que s’est imposée l’équipe du webzine de Shadow Odissey, qui tente de donner plus de visibilité aux différents acteurs de la scène techno émergente.  

 

 

Shadow Odissey – La messe de l’ombre II

Les messes de SHADOW

Shadow Odissey c’est aussi un ensemble d’événements techno intimistes et libertaires qui font la part belle aux artistes qui se tapissent dans l’obscurité. 

« Dans les ténèbres, l’imagination travaille plus activement qu’en pleine lumière »

Le monde dans lequel nous vivons est un ensemble fini où notre corps évolue selon des principes limités et dont les lois brident l’évolution de notre esprit. Venant briser ces règles, les messes de Shadow célèbrent une techno débridée et souterraine, commémorée dans une quasi-obscurité pour mieux laisser libre cours à l’imagination de ses adeptes. Une  fois que la lumière s’évanouit, les corps se mêlent aux ombres et les esprits cèdent à une douce folie, sur fond de techno brute et de shows oniriques.

Les événements Shadow recueillent et réveillent les fugitifs du réel, quels qu’ils soient. Fidèles des bas-fonds et technophiles invétérés, joignez-vous à nous et osez traverser le miroir des ombres !

Silicon Prophecy @ Shadow Odissey
Close
Shadow Odissey © Copyright 2019. All rights reserved.
Close