Vous avez dit VJ’ing ?

Pratique artistique commune à presque tous les genres électroniques, le VJ’ing s’installe dans nos chères soirées techno. Ses représentants sont désormais des artistes à part entière que s’arrachent les différents collectifs techno. Mais le VJ’ing, qu’est-ce que c’est ?

Synchroniser la musique avec son alter-ego imagé

Projections d’animations visuelles en tout genre qui accompagnent les sets, cette pratique exercée par ceux que l’on appelle les Visual Jockey consiste à mixer en temps réel des images pour construire la représentation scénographique de la musique. Les VJs ont souvent un univers visuel qui leur est propre et qu’ils déclinent le temps d’un set ou d’une soirée entière. Pour y parvenir, ils œuvrent à coup de clics et de manipulations informatiques pour créer de véritables objets d’arts numériques. La production de visuels sur ordinateur passe par différentes bibliothèques d’images et des logiciels que certains combinent à des tables MIDI ou des consoles de mixage. Puis, en arrière-scène, sur un écran, sur un ou plusieurs murs ou encore sur un drap, c’est une véritable performance visuelle qui accompagne la création sonore. Saccadées, abstraites, très cinématographiques ou souvent sombres, les images passent et se coupent au rythme effréné d’une techno sans pause. L’enjeu est de s’aligner avec la cadence et le ton de la musique ainsi qu’avec les couleurs et l’ambiance que chacun perçoit. Le VJ’ing est l’art de manier les synergies.

Quelques noms de VJ à retenir

Le dancefloor, espace d’oubli, d’expérience esthétique immersive et sensorielle, a été pris d’assaut depuis quelques années en France par des duos de Vj’s comme celui de RIEN. présent aux mythiques soirées Possession ou celui de FEMUR que l’on retrouve aux soirées Signal Space ou lors des festivals Entente Nocturne, Bel Air ou Texture. Sinon il y a aussi les poulains de la Quarantaine Sylvie J qui enchantent La Machine du Moulin Rouge avec la soirée Antidote Mécanique ou bien encore le VJ Heymes ou le collectif Nataraja dans les soirées Némésis. Plus électronique et expérimental, le groupe AntiVJ fait aussi des merveilles comme vous pouvez le voir ici.

Tous ont su surfer sur cette reconnaissance des arts visuels et numériques pour enrichir les événements techno de compositions venant éveiller les sens de teufeurs en quête de nouvelles sources de « phase ». Devenu indispensable pour certains, nous attendons de voir (et entendre) jusqu’où le VJ’ing nous transportera.

Auteur : Alia Euchi
Header photo : Dima Pechurin work on Unsplash
Video 1 : Sylvie Ji – Tremplin – VJ – 40aine
Video 2 : Signal Space 2018 FEMUR AV
Video 3 : Tremplin VJ – 40Aine : Orthodox
Vidéo 4 : 
Under Black Helmet @ Rinse France Radio 10.01.2018 / mix video by RIEN .

Close
Shadow Odissey © Copyright 2019. All rights reserved.
Close