[ITW de confinés] : Axhat, DXGME & Ghost Frequency

AXHAT

Alors moi c’est Antoine de Tyssandier, je joue sous le nom d’AHXAT, qui est le nom de mon collectif pluridisciplinaire, que j’ai co-crée avec des amis et qui regroupe peinture, poésie, musique, photographie.En dehors de la techno, j’aime beaucoup la musique classique et romantique (Beethoven, Tchaïkovski, Chopin, Mozart…), j’écoute surtout ces deux styles de musique, qui, bien qu’à première vue éloignés, sont en fait de proches parents. J’ai une grosse préférence pour la techno abstraite et mentale, qui connaît un bel engouement créatif ces dernières années, avec de petites scènes fourmillantes un peu partout dans le monde, Berlin bien sûr, mais aussi Lisbonne, Madrid, Kiev, Los Angeles, Medellin…

Website

Sur quel matériel tu bosses, quels effets tu préfères quand tu mixes, des instruments musicaux, en gros, c’est quoi ton jouet préféré ?

Je travaille exclusivement sur Ableton, sans machine, j’aime la virtualité et l’infini digital. Pour les mix c’est pareil, j’ai une méthode assez particulière qui consiste à construire mon mix hybride uniquement via l’ordi, ça peut donner des clafoutis anglais de 10 pistes simultanées et c’est ce que j’aime, l’expérimentation et la recherche de sonorités sorties de nulle part. Ca me prend énormément de temps de construire un mix de 2h, et la majeure partie du travail se fait en amont sur mes Focal. C’est moins spontané, mais ça me permet d’aller plus loin dans la narrativité du mix et l’exploration sonore.

L’enfermement forcé change-t-il quelque chose par rapport à ton inspiration quotidienne ou ta production de musique ? 

Je vis cette quarantaine on ne peut mieux, libéré des conventions sociales, je suis enfin à l’aise avec mon statut d’ermite techno ahah. Je bosse en simultané ma peinture et le jonglage entre les deux arts me procure une belle inspiration.

Penses-tu que les gens sont plus attentifs et plus à la recherche de nouveauté et de qualité musicale en cette période étrange ?

J’imagine, enfin j’espère, que les gens utilisent ce temps mort inédit pour se cultiver, s’enrichir, et consacrer leur journées à des activités auxquelles ils s’adonnent moins en temps normal.

As-tu pensé à faire péter les platines sur ton balcon ou dans le jardin pour ambiancer les voisins ? A défaut de balcon, ou aimerais tu mixer un jour si l’occasion se présente (festivals, soirées…)

Je vais pas me risquer à faire tourner les serviettes pour le voisinage, surtout que je vis dans une résidence de vieux, certains risquent de faire un choc anaphylactique.

Sinon j’avais eu un moment magique l’été dernier en jouant au festival Château Perché, dans un arboretum, au milieu des arbres centenaires. De manière générale j’ai de plus en plus tendance à privilégier les beaux endroits comme ça, la nature, qui je trouve se marie à merveille avec la techno, ça crée une sorte de contraste inédit.

Un film / documentaire / livre à nous conseiller ?

J’ai vu récemment Midsommar, un film d’horreur suédo-américain sorti en 2019, brumeux et étrange, avec une ambiance assez lsdéique.

Sinon niveau bouquins, je suis plongé dans les Rougon-Macquart de Zola en ce moment, une belle odyssée sociale du XIXème siècle écrite par un des grands maîtres naturalistes de la littérature française.

Un.e son/prod que tu veux nous partager ?

____________________

DXGME

Je suis DXGME et mon style de musique est : industrielle/ Acid / schranz. J’écoute vraiment de tout, mes inspirations sont multiples. Les sons de la nature ou des sons indus crées par un homme ou composés par des instruments.

Soundcloud

Sur quel matériel tu bosses, quels effets tu préfères quand tu mixes, des instruments musicaux, en gros, c’est quoi ton jouet préféré ?

Je bosse sur plusieurs supports : platines, sampler sequencer, Acid bass, boîte a rythmes et ordinateur. Cela évolue et change suivant les années. Je n’ai pas vraiment de préférence pour mixer ni de jouet préféré mais j’aime faire des Live set, mélanger le mix avec des Lives, ce qui donne des moments uniques que l’on ne retrouvera plus dans un son enregistré.

 L’enfermement forcé change-t-il quelque chose par rapport à ton inspiration quotidienne ou ta production de musique ? 

On va dire que je ne suis pas chez moi pour le confinement et je ne pensais pas qu’il serait aussi restrictif. De ce fait, j’ai pas pu prendre mon matos donc forcément il joue sur ma production. Mais je vais sûrement trouver une solution si ça perdure…

Penses-tu que les gens sont plus attentifs et plus à la recherche de nouveauté et de qualité musicale en cette période étrange ? 

Je ne sais pas si cela joue, c’est propre à chacun. Mais au moins peut-être que l’on a le temps maintenant de pouvoir écouter plus paisiblement chaque son et pouvoir en apprécier les subtilités.

 As-tu pensé à faire péter les platines sur ton balcon ou dans le jardin pour ambiancer les voisins ? A défaut de balcon, où aimerais-tu mixer un jour si l’occasion se présente (festivals, soirées…)

J’en rêve chaque jour, cela est une torture de pas pouvoir se produire…

Un film / documentaire / livre à nous conseiller ? 

Pour ce confinement je conseillerais un livre « Matin brun » de Franck Pavloff. La restriction de nos libertés m’inquiète de plus en plus. Et à force de tout interdire nous arriverons dans un pays totalitaire.

Un.e son/prod que tu veux nous partager ?

Je vous conseille le dernier V.A. de Shadow Odissey 

____________________

Ghost Frequency

Salut, je suis Ghost Frequency, un modulariste, comme style pour me définir je dirais entre la techno industrielle, de la noise, avec un petit faible pour certaines petites mélodies pourquoi pas à l’occasion! Comme inspiration ce qui vient le premier à l’esprit c’est le métal indus, métal prog, et particulièrement Nine Inch Nails qui a eu une énorme influence sur moi 

Soundcloud

Sur quel matériel tu bosses, quels effets tu préfères quand tu mixes, des instruments musicaux, en gros, c’est quoi ton jouet préféré ?

Je travaille sur un synthétiseur modulaire, avec lequel je vais travailler toute la synthèse sonore, le sequencing, la synchro, les fx, avec lequel je vais jouer comme d’un instrument (que c’est d’ailleurs hein); puis que je mixe enfin derrière sur une console Midas VCF32. L’avantage du modulaire est l’infinité de patchs possibles, de résultats sonores exploitables, jouables.. c’est sans parler de la qualité sonore des instruments! 

 L’enfermement forcé change-t-il quelque chose par rapport à ton inspiration quotidienne ou ta production de musique ? 

Pour l’inspiration je n’ai pas vraiment vu de différence mais sur la production oui, le volume de taff par jour a clairement augmenté, et tant mieux! Ça me permet aussi de faire un gros point sur l’agencement de mon studio, que je viens de réorganiser justement. De la place que chaque module prend dans mes cases, de recommander une nouvelle case d’ailleurs, mais ça, c’est le travail d’une vie… 

Penses-tu que les gens sont plus attentifs et plus à la recherche de nouveauté et de qualité musicale en cette période étrange ?

Très certainement oui, chacun à sa manière bien sur, mais je pense que les gens ont aussi besoin de se changer les idées, d’essayer de prendre un peu de répit de l’horreur du quotidien, souffler un coup quoi. L’art de manière générale est une des meilleures solutions, et la musique pour beaucoup est une forme d’art qui peut avoir énormément d’impact sur le moral, l’état d’esprit de chacun. 

As-tu pensé à faire péter les platines sur ton balcon ou dans le jardin pour ambiancer les voisins ? A défaut de balcon, ou aimerais tu mixer un jour si l’occasion se présente (festivals, soirées…)

Alors pour celle- ci Joker! Parce que déménager tout mon studio pour jouer sur mon balcon, déjà j’ai pas la place, puis je viens de refaire le studio là, pas sur de trouver la motivation, désolé hein! À défaut de balcon par contre, dans l’immédiat rejouer dans une bonne grosse vieille warehouse me met l’eau à la bouche! 

Un film / documentaire / livre à nous conseiller ?

 Ah oui! Pour ceux qui sont curieux du fabuleux monde du modulaire, il faut absolument voir « I Dream Of Wires » ça a été une des raisons qui m’a fait franchir le cap du modulaire. No regret. 

Un.e son/prod que tu veux nous partager ?

Dernièrement j’ai été absolument bluffé par un remix de Corroid par Jasmine Azarian : Wenn eine Maschine, la rencontre absolument parfaite de la techno indus et ses rythmes, son groove, et la musique noise avec les texture des instruments qui s’en inspirent, une leçon de synthèse!

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Shadow Odissey © Copyright 2019. All rights reserved.
Close