Techno et spiritualité : à la quête du lâcher prise

La spiritualité, au deal de tout système de croyances est avant tout, une expérience. C’est une quête  de sens, de bonheur, d’espoir et de libération. Alors, peut-on vivre une expérience spirituelle à travers la techno ? Peut-elle exister via les vibrements des caissons des free party, des warehouses et du monde de la nuit ? 

Pour beaucoup, la spiritualité et l’éveil de soi sont une quête qui repose sur l’individu lui-même. Mais l’expérience de la spiritualité, est un partage. Elle se vit autant entre notre soi qu’avec ceux qui ressentent et qui l’expérimentent. Elle se partage dans l’esprit, dans l’environnement physique, et à travers tous les codes qui la régissent : musique, danse, art…

Il  existe donc une multitude de manière de vivre une expérience spirituelle, et la techno pourrait bien en faire en partie.

La techno et la recherche du bonheur 

Le monde de la fête est, depuis ses débuts, comparé à une expérience unique. Plonger au milieu de la foule euphorique, au rythme de 140 bmp, s’il n’est pas plus rapide, nous sommes nombreux à nous y retrouver, pour vivre un moment de bonheur et lâcher prise. 

Un bâtiment industriel abandonné ou une forêt sublimé par un décor aux allures de conte de fées ou du manoir de Dracula, animé par des performances en tous genres, deux salles, deux ambiances, n’est-il pas là le bonheur ? Un monde dans lequel les divinités des platines techno vous invitent dans un univers pour un moment de grâce et d’oubli.

Comme la spiritualité et les croyances qui la nourrisse, aller en soirée techno, c’est partager et vivre une expérience, quel qu’en soit le motif. Comme le déclarent les organisateurs de la Quarantaine dans un article publié dans LeMonde en avril de 2019 “ Les soirées sont comme une messe, la musique répétitive, les lumières, l’obscurité, la fumée favorisent le lâcher-prise. Il y a une dimension inexplicable, c’est indescriptible”. 

Les gens sont continuellement, et depuis longtemps, à la recherche de quelque chose qui les rend heureux, il n’est donc pas anodin de le trouver dans le monde de la fête. Les soirées technos sont là pour nous faire vivre quelques choses sensorielles et de vibrant avec nous-même et avec les autres. Alain Boudet, Dr en Sciences Physiques, parle de la spiritualité comme une expérience naturelle visant l’épanouissement personnel et la recherche du “lâcher-prise”. Par conséquent, si les clubs ou les raves, parviennent à nous détacher de nos activités et nos habitudes, faire le choix de s’y rendre est un moyen d’accepter de se libérer de l’emprise psychologique de notre quotidien. 

La techno : un harmonique expérimental. 

Pour beaucoup d’entre nous, lorsqu’on parle de soirée techno, on parle de drogue. Mais la prise de substance n’est qu’un élément qui accentue l’état de transe. Dans une article  TraxMagazine, le musicothérapeute Loup Bosh y Palm déclare que « La techno provoque l’état de transe par l’essence même de sa construction […] cette construction progresse vers une complexification avec l’arrivée d’autres rythmes et/ou sons fluides plus élaborés qui, au lieu de résonner par les harmoniques, se superposent de manière isolée. Le cerveau reçoit pas mal d’informations sonores qu’il ne parvient plus parfaitement à trier, ce qui provoque une sorte d’ivresse. [..] C’est pourquoi on peut lui trouver quelque chose de primal, d’hypnotique. » 

Un corps vibrant  

La danse est aussi un élément important. Tout comme les rituels chamaniques, en soirée techno, la danse est une forme de médiation entre les danseurs et l’environnement. Chacun s’abandonne au rythme du son en se balançant avec la foule et tous les visuels qui accompagnent la soirée. 

Certains sociologues anthropologues parle de la rave/techno comme le chamanisme des temps modernes. 

« Quelle que soient la latitude ou l’époque, l’être humain éprouve le besoin de se relier – par l’induction de drogues, de danse et de musique répétitive – à des réalités différentes. » Georges Lapassade 

L’éveil en techno 

L’expérience spirituelle dans laquelle la techno nous transporte a d’ailleurs été commémoré par Gyōsen Asakura – un ancien Dj devenu prêtre bouddhiste – dans le temple de Shō-onji de la ville de Fukui au Japon. 

Un show dans lequel Asakura plonge son public dans une cérémonie bouddhiste, accompagné d’un mapping 3D dynamisé par éclairage et une techno sur laquelle le prêtre récite des sûtras au vocoder, Kraftwerk style.

 

Nombreux sont les dj ayant trouvés leur voie dans la spiritualité, parmi eux la célèbre libanaise : Nur Jaber. Reconstruite par la méditation, l’artiste trouve sa voie dans l’underground berlinois grâce aux pouvoirs introspectives de la techno 

Quand quelqu’un s’ouvre complètement à la musique, prend des drogues ou ressent un sentiment d’euphorie grâce à la musique, il peut devenir lui-même, et s’ouvre à l’énergie des autres”  – Nur Jaber

La musique, comme la spiritualité sont toutes deux liées par un seul moteur, celui de la vibrance et du lâcher-prise. Quelles que soit nos croyances ou nos envies, nous cherchons tout un moyen de s’évader. Alors pourquoi ne pas expérimenter l’obscurité de la nuit au rythme de la techno pour retrouver la lumière qui sommeille en nous ? 

Référence 

TraxMag (2017, 13 février ) « Au Japon, un prêtre bouddhiste vient d’inventer le premier temple techno » https://www.traxmag.com/au-japon-un-pretre-bouddhiste-vient-dinventer-le-premier-temple-techno/

MixMag (2019, 2 décembre) « Nuber Jaber, le pouvoir de la trans méditative, L’artiste libanaise explore l’effet introspectif de la techno » https://mixmag.fr/feature/nur-jaber-le-pouvoir-de-la-transe-meditative

LeMonde, ( 2019,12 avril) « Entrez dans la transe : spiritualité, techno et heures hindoues » http://www.lemondedesreligions.fr/une/entrez-dans-la-transe-spiritualite-techno-et-heures-hindoues-12-04-2019-8001_115.php

Trax Magazine, (2018, 12 mai) « Transe sur le dancefloor : la techno peut-elle ouvrir les portes de la spiritualité ? »  https://www.traxmag.com/transe-sur-le-dancefloor-la-techno-peut-elle-ouvrir-les-portes-de-la-spiritualite/

Spiritualité et développement personnel.Alain Boudet  (21 juin 2009) 

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Shadow Odissey © Copyright 2019. All rights reserved.
Close